Apprenez à vous connaître !

L’acquisition d’une affaire dans le domaine des CHR n’est pas une décision à prendre à la légère, et il est par conséquent indispensable d’avoir une vision précise de votre projet et des raisons qui motivent votre recherche :

• Est-ce la nécessité de vous reconvertir, et donc de travailler ?

• Désirez-vous investir tout ou partie de votre capital ?

• Souhaitez-vous transmettre votre patrimoine ? Et dans ce cas, assurez-vous de ne pas faire de cadeau empoisonné à la personne concernée, en étant vigilant dans le choix de votre affaire mais aussi en étant certain(e) que le futur gérant a les épaules et les compétences pour se lancer dans ce type de projet.

• Voulez-vous réaliser des plus-values rapides ?

Dans tous les cas, une partie du travail de l’intermédiaire consiste à vous guider dans vos réflexions et à faire en sorte que vous soyez au clair avec vos motivations.

Le deuxième élément auquel vous devrez vous intéresser, comme pour tout projet d’entreprise, est votre bilan de compétences : quelles sont vos domaines d’expertise ? Etes-vous épaulé(e) par une équipe qui couvre tous les aspects de la gestion d’un établissement CHR ?

Ces compétences sont notamment d’ordre :

• Financier.
• Commercial.
• De communication.
• De ressources humaines.

Le dernier aspect, et non des moindres, concerne vos capacités de financement immédiates et à très court terme d’une part, ainsi que les garanties complémentaires que vous pouvez apporter à votre banquier dans le cadre de la réalisation d’un dossier de crédit.

N’hésitez pas à capitaliser sur ces questions et à présenter votre projet de la manière la plus précise possible. Cela vous permettra d’apprécier l’écoute et les compétences de votre interlocuteur : ce dernier doit vous faire des propositions se rapprochant de vos souhaits, mais aussi être honnête avec vous si votre projet présente des ambitions déraisonnables.

Il ne faut en effet pas être restrictif et élargir rapidement le champ d’investigations si votre demande est trop pointue et /ou les propositions insuffisantes. De cette façon, votre projet sera plus clair et précis pour vous, et votre intermédiaire sera en mesure de répondre au mieux à vos aspirations.